cigogne oiseau
Oiseaux

La cigogne : un oiseau pas comme les autres !

Les marais et les zones humides d’Afrique du nord et d’Europe du sud abritent de grande s cigognes. Bien que cette cigogne ne porte pas de bébé, elle est un excellent pilote, volant sur les thermiques avec son cou et ses pattes étendus. Cet oiseau échassier et à tête chauve domine pratiquement tous les autres oiseaux des marais, avec une taille légèrement supérieure à 1 mètre.

Il se déplace lentement de l’Afrique à la France et aux territoires sains, son grand bec massif plongeant dans l’eau à la recherche d’un nid et de nourriture. Cette cigogne d’apparence disgracieuse construit des colonies dans les arbres, au-dessus des eaux stagnantes pour se percher et pondre des œufs.

Les caractéristiques de la cigogne

De la pointe du bec à l’extrémité de la queue, le corps de la cigogne mesure de 100 à 115 centimètres et pèse de 2,5 à 4,4 kilogrammes. L’envergure de ses ailes est comprise entre 195 et 215 centimètres. La cigogne est un grand oiseau intéressant. Voici quelques-unes de ses caractéristiques :

cigogne oiseau

  • La cigogne est un immense échassier dont le plumage blanc se distingue par ses plumes de vol et ses couvertures alaires noires.
  • Le pigment mélanine et les caroténoïdes présents dans leur nourriture sont à l’origine de la coloration noire.
  • Un long bec rouge pointu, de longues pattes rouges avec des pieds partiellement palmés à l’extrémité, et un cou long et fin caractérisent les cigognes adultes.
  • Leurs griffes sont émoussées et ressemblent à des ongles, et elles ont une peau noire autour des yeux.
  • Les mâles et les femelles ont la même apparence, mais les mâles sont nettement plus grands que les femelles. Les longues plumes de la poitrine forment une collerette qui est parfois portée lors des parades nuptiales.
Lire :  Symbole de la cigogne : tout savoir sur la légende !

Le vol de la cigogne

Comme les ailes de la cigogne sont grandes et larges, elle peut facilement voler sur les courants thermiques. Lorsqu’elle bat des ailes, ce battement suit un rythme lent mais constant. Lorsqu’elles volent dans les airs, les cigognes, comme les autres oiseaux échassiers, ont leur long cou tendu vers l’avant et leurs longues pattes étendues vers l’arrière, bien au-delà de l’extrémité de leur courte queue. Pour préserver leur énergie, elles battent le moins possible leurs grandes et larges ailes.

La cigogne se déplace lentement et régulièrement sur le sol, la tête arquée vers le haut. Elle a l’habitude de replier sa tête entre ses épaules lorsqu’elle dort. Les principales plumes de vol de la cigogne muent une fois par an et sont remplacées pendant la période de reproduction.

Le régime alimentaire de la cigogne

La cigogne est un oiseau diurne (actif pendant la journée). Les étangs peu profonds, les prairies herbeuses et les fermes sont ses habitats préférés pour se nourrir. La cigogne est un carnivore qui se nourrit de toute une série d’animaux au sol et dans les eaux peu profondes. Les amphibiens, les reptiles tels que les lézards, les serpents et les grenouilles, les insectes, les poissons, les petits oiseaux et les mammifères font partie de ses proies.

L’habitat de la cigogne

Les berges des rivières, les marais, les marécages, les fossés, les prairies et les pâturages sont les habitats préférés de la cigogne. De plus, elles évitent les régions recouvertes d’arbres et de buissons imposants.

Lire :  Les cigognes à Strasbourg : en voie de disparition dans la région

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.