man in orange and black backpack
Oiseaux

L’homme est-il la principale cause de mortalité des cigognes ?

L’Homme est de plus en plus souvent considéré comme étant l’un des principaux responsables de la mort de nombreuses espèces et la disparition de certaines d’entre elles. L’humain est notamment la principale cause de mortalité des cigognes.

Dans cet article nous verrons que les activités humaines peuvent affecter les cigognes de différentes manières, entraînant leurs déclins.

L’expansion urbaine

Tout d’abord, l’expansion de l’habitat humain perturbe les habitats naturels des cigognes. La construction de routes, de bâtiments et d’autres infrastructures peut détruire les lieux de nidification des cigognes et empêcher les cigognes de se reproduire. De plus, les activités des êtres humains peuvent également perturber les zones de chasse des cigognes ce qui peut affecter leur capacité à se nourrir et à maintenir leur santé. Ce phénomène s’observe la plupart du temps lorsque les cigognes se nourrissent de lombrics, escargots… qui ont vécu dans des lieux très pollués et transmettent leurs parasites aux oisillons. 

Le trafic 

Même si cela peut paraître anecdotique, les activités humaines terrestre et aérienne peuvent également provoquer des collisions avec les cigognes. Les oiseaux migrateurs peuvent être heurtés par des avions, des véhicules et d’autres objets en mouvement. Cela peut entraîner des blessures graves ou la mort des cigognes. Les incidents du à l’aéronautique restent assez rares puisque les cigognes volent à une altitude de 16 000 pieds maximum soit 4800 m d’altitude tandis que les avions sont dans des espaces aériens entre 17 000 et 40 000 pieds soit entre 5100 m et 12200 m d’altitude.

La chasse

Enfin, les humains chassent les cigognes dans certaines régions du monde pour leurs viandes ou pour leurs plumes. Les plumes de cigognes peuvent atteindre des prix très importants en fonction de leurs tailles et de leurs beautés. Ces actes de chasse ont pour conséquence d’entraîner une baisse de la population de cigogne dans certaines régions et provoquer un dérèglement de notre écosystème. Prenons l’exemple des cigognes blanches qui ne migrent plus vers l’Afrique du nord en hiver pour se réfugier dans les pays d’europe du sud pour se nourrir de déchets. 

Lire :  Quels sont les prédateurs mangeurs de cigogne ?

En somme, les activités humaines sont de plus en plus souvent considérées comme étant l’une des principales causes de la mortalité des cigognes. Il est important de sensibiliser les gens à l’importance de protéger les habitats naturels des cigognes et de réduire les activités qui peuvent nuire à ces oiseaux pour éviter une perturbation de l’écosystème. Cela peut contribuer à assurer la survie à long terme des cigognes et de nombreuses espèces dans le monde entier.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *